Vous êtes ici : Accueil » Nouvelles » RENCONTRE INFORMELLE AVEC DEUX ARTISTES

RENCONTRE INFORMELLE AVEC DEUX ARTISTES

Le dimanche 28 juin, de 10 h à 11 h 30, Joanne Gauthier sera au Moulin de La Chevrotière.
Chantal Gilbert sera pour sa part au Vieux Presbytère de Deschambault de 13 h 30 à 15 h.

Dans le cadre de l'exposition « Volonté de fer » conçue par la commissaire Carole Baillargeon, nous vous proposons une rencontre informelle avec deux des artistes. Admission libre, bienvenue à tous et à toutes !

 


Photo Denis Baribault

Joanne Gauthier
Tout ce qu'il faut c'est une batée et du temps
, 2020
Grès, oxyde de fer, de cobalt, de cuivre

Joanne Gauthier propose trois grands bols représentant des batées, des objets qui font référence au métier d'orpailleur et à l'exploitation de gisements aurifères qui fût pratiquée au nord de la région, à Montauban-les-Mines. Les métaux sont ici présents sous forme d’oxydes, tant dans la matière elle-même que dans les différents traitements de surface appliqués. Pour l’artiste, la quête des chercheurs d’or devient une métaphore des rêves que poursuivent les humains, les trois batées illustrant trois périodes de la vie : l’enfance, l’âge adulte et la vieillesse.

Artiste peintre reconnue depuis plus de 25 ans, Joanne Gauthier a participé à plusieurs expositions au Canada. Elle a présenté une exposition solo à Hangzhou et à Shanghaï en Chine (2016) à la suite d’une invitation. Les quatre dernières années ont été marquées par le développement d'une approche contemporaine en céramique qui suscite déjà beaucoup d'intérêt. L'artiste remercie la Maison des métiers d'art de Québec pour son soutien à la réalisation de ce projet dans le cadre de son programme de résidence « Passeurs de mémoire ».

 

 
Photo Denis Baribault

 Chantal Gilbert
Renaître
, 2009 - 2020
Cadre d'acier, acier damassé, argent, fer

Le diptyque proposé est représentatif de la démarche que mène actuellement Chantal Gilbert au regard de son travail sur les métaux. L’argent, le cuivre, le bronze et l’acier sont utilisés pour évoquer la dynamique entre deux frères ennemis qui érigent des murs et qui créent des frontières en pensant protéger ce qui leur appartient. Chaque tableau comporte un objet à la fois arme et outil ainsi que des traces de blessures. De ces cicatrices semblent naître des plantes et des fleurs laissant entrevoir une guérison possible, une réconciliation. 

Joaillière depuis 1978, reconnue pour son travail en coutellerie d’art depuis les années 1990, Chantal Gilbert poursuit sa démarche créatrice en développant une approche sculpturale dans laquelle l’outil tranchant occupe toujours une place primordiale. La qualité de son travail a été soulignée par de nombreuses reconnaissances dont le prestigieux Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques du Canada, le Prix Saidye Bronfman, en 2008. Ses œuvres font partie des collections de plusieurs musées canadiens et de plusieurs collections privées d’envergure internationale.

 


Culture et Patrimoine Deschambault-Grondines, fier partenaire de la Biennale nationale de sculpture contemporaine de Trois-Rivières

Toutes les nouvelles